Affiche du film L'Histoire sans fin
Affiche du film L'Histoire sans fin

L'Histoire sans fin

1984 94 minutes Couleur 22 décembre 2010
Tous publics

Un film de Wolfgang Petersen

Depuis la mort de sa mère, Bastien, un garçon de 10 ans, vit dans son petit monde à lui. Il est timide et renfermé et ses camarades de classe le malmènent sans cesse. Poursuivi par trois d'entre eux, Bastien se réfugie chez un étrange libraire, Koreander. Il y découvre un livre qu'il désire absolument obtenir. Le libraire refuse, mais Bastien parvient tout de même à l'emporter. Le lendemain, dans le grenier de son école, le garçon se plonge dans «L'Histoire sans fin». Devant ses yeux se déploie un monde féerique, un pays magique, Fantasia, ravagé par le Néant maléfique, tandis que la petite impératrice de ce royaume de rêve se meurt mystérieusement...

Depuis la mort de sa mère, Bastien, un garçon de 10 ans, vit dans son petit monde à lui. Il est timide et renfermé et ses camarades de classe le malmènent sans cesse. Poursuivi par trois d'entre eux, Bastien se réfugie chez un étrange libraire, Koreander. Il y découvre un livre qu'il désire absolument obtenir. Le libraire refuse, mais Bastien parvient tout de même à l'emporter. Le lendemain, dans le grenier de son école, le garçon se plonge dans «L'Histoire sans fin». Devant ses yeux se déploie un monde féerique, un pays magique, Fantasia, ravagé par le Néant maléfique, tandis que la petite impératrice de ce royaume de rêve se meurt mystérieusement...

Autour du film

Au début des années 80, grâce au succès critique et populaire de son Das Boot, Wolfgang Petersen peut voir très grand pour son prochain film. Il décide alors d’adapter le classique de Michael Ende* pour la coquette somme de 27 millions de dollars. Pour réussir cette entreprise inédite dans le cinéma contemporain allemand, il peut compter sur des techniciens européens émérites tels que Rolf Zehetbauer le décorateur de Cabaret, ou le hollandais Jost Vacano, chef opérateur de Verhoeven sur Spetters et RoboCop. Même si on note la présence de capitaux américains dans la production, on retiendra tout de même la facture technique du film qui n’a rien à envier à Hollywood en matière de fantasy.

Si le film fait partie de mon panthéon des oeuvres pour la jeunesse, c’est en raison du respect de ses investigateurs pour l'intelligence de son jeune public. En effet, L'Histoire sans fin parle de la mort et du désespoir aux enfants par le biais d’un terrible ennemi :  le néant qui anéantit le monde merveilleux de Fantasia. En mettant en lumière la nécessité du merveilleux dans nos tristes existences, L'Histoire sans fin apprendra aux plus jeunes, par le biais de la quête d’Atreju, à dépasser les aléas de la vie grâce à leur imagination. Rajoutez à cela une mise en scène et un casting impeccable, une histoire ambitieuse, et vous obtenez l’un des meilleurs film pour les enfants. Chef d’oeuvre ? Assurément !

*L'Histoire sans fin est à l’origine un roman allemand de Michael Ende considéré comme un classique de la littérature jeunesse. L'adaptation au cinéma de son compatriote Wolfgang Petersen en 1984, sera rejeté par Michael Ende car elle ne reprenait qu’une partie de son roman tout en opérant certains changements comme la couleur de peau du jeune Atreyu.

Mad Will

Casting

Photo de Tami Stronach
Photo de Gerald McRaney
Photo de Thomas Hill
Photo de Deep Roy
Photo de Alan Oppenheimer

Générique

Photos

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter