Affiche du film Tempête de sable
Affiche du film Tempête de sable

Tempête de sable

2016 87 minutes Couleur 25 janvier 2017
Tous publics

Un film de Elite Zexer

Un mariage est célébré au sein d’un petit village du sud d’Israël. Hommes et femmes dansent chacun de leur côté et, en marge de cette union, Jalila tente de ravaler ses larmes. Car le marié n'est autre que son propre époux Suliman, qui a choisi une seconde compagne bien plus jeune. Pendant que ces derniers partent en lune de miel, Jalila découvre que sa fille Layla vit une histoire d'amour secrète avec un garçon de son université. Malgré l'interdiction de sa mère, la jeune fille n'en fait qu'à sa tête, bien décidée à vivre sa vie comme elle l’entend et avec l'homme qu'elle aura choisi...

Un mariage est célébré au sein d’un petit village du sud d’Israël. Hommes et femmes dansent chacun de leur côté et, en marge de cette union, Jalila tente de ravaler ses larmes. Car le marié n'est autre que son propre époux Suliman, qui a choisi une seconde compagne bien plus jeune. Pendant que ces derniers partent en lune de miel, Jalila découvre que sa fille Layla vit une histoire d'amour secrète avec un garçon de son université. Malgré l'interdiction de sa mère, la jeune fille n'en fait qu'à sa tête, bien décidée à vivre sa vie comme elle l’entend et avec l'homme qu'elle aura choisi...

Autour du film

Deux événements bouleversent simultanément la routine d’une famille bédouine : le père épouse une deuxième femme, tandis que la fille aînée crée le scandale en fréquentant un homme extérieur à sa tribu.

Tempête de sable est né de la rencontre de la réalisatrice, il y a quelques années, avec les femmes bédouines du désert de Néguev, de l’envie qui s’ensuivit de témoigner de leur histoire, et du désir poignant de certaines d’entre elles d’être les dernières à subir des mariages arrangés. A l’issue de plusieurs années d’affinage du scénario, Elite Zexer signe un film sobre, épuré, porté par des acteurs qui, loin de se complaire dans les explosions hystériques, se confrontent dans des dialogues percutants. Haitham Omari, qui joue le père, réussit à restituer l’essence du paternalisme, cet autoritarisme d’autant plus spécieux qu’il se dissimule derrière les apparences les plus douces. Se saisissant dès qu’il le peut de l’alibi de la tradition, son personnage ose même lâchement se faire passer pour l’humble intercesseur d’une instance supérieure. Ruba Blal-Asfour et Lamis Ammar, qui incarnent respectivement la mère et la fille, bénéficient de partitions tout aussi complexes et retransmettent très justement la « tempête de sable » sous des crânes que crée l’affrontement des forces de l’émancipation et de la conservation, à la fois entre les mères et les filles et à l’intérieur de chacune d’elles.

F.L.

Réalisateur
Genre
Distribution
Nationalité

Casting

Générique

Réalisateurs

Scénaristes

Techniciens

Images

Photos

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter