À ceux qui nous ont offensés

Trespass Against Us

|
2016
|
99 minutes
|
Couleur
Affiche du film À ceux qui nous ont offensés Chad Cutler, père d'un petit garçon et d'une fille, est la deuxième génération de gens du voyage à vivre dans l'ouest du Royaume-Uni. Colby, son père, adore raconter des histoires à dormir debout autour du feu de camp et encourage ses petits-enfants à se méfier de ce qu'ils apprennent à l'école. Chad, qui ne sait ni lire ni écrire, et son épouse ne sont pas d'accord avec lui et veulent un meilleur avenir pour leurs enfants. Quand une série de vols se produit dans la région, la police suspecte immédiatement cette communauté. Chad, coupable idéal en raison de son passé de cambrioleur, est harcelé par les autorités...

Casting

Rôle : Colby Cutler
Rôle : Kelly Cutler

Réalisateur

Date de sortie

01/03/2017

Genre

Nationalité

Classification

Tous publics

Critique de la rédaction

Notre critique CCSF

Dans la famille Cutler, le clan compte plus que tout. Dépourvu de carte de sécurité sociale comme d’instruction, chaque membre y vit en écoutant religieusement soir après soir le pater familias raconter la mythologie du clan : la Terre est plate, Jésus Christ est un modèle, et l’école n’a d’autre fonction que de contrôler les esprits. Chad (Michael Fassbender), qui n’est jamais allé à l’école, accepte la religion paternelle et commet les larcins qui permettent au clan de survivre. Néanmoins, pour ses enfants, il rêve d’une vie différente. Arrivera-t-il à s’émanciper du clan pour la leur offrir ?

Immersion réaliste dans la vie d’une exceptionnelle famille de hors-la-loi sévissant dans les très riches et pittoresques Cotswolds du sud-ouest de l’Angleterre, A ceux qui nous ont offensés se situe esthétiquement quelque part entre Le temps des gitans (Emir Kusturica)et La merditude des choses (Felix van Groeningen). Captant sans parti pris un mode de vie en voie de disparition, Adam Smith montre le racisme spécifique qui touche le monde gitan et qui multiplie les obstacles à franchir pour ses membres qui voudraient en sortir pour se sédentariser.

Plus particulièrement centré sur les trois générations d’hommes, A ceux qui nous ont offensés interroge la difficulté plus universelle que peut rencontrer chaque être humain à s’émanciper de la culture familiale qui lui a été inculquée pour rompre la spirale de l’atavisme. La confrontation entre un père pachydermique et un fils qui veut être digne de lui, mais en rupture, est magistralement incarnée par deux bêtes du cinéma britannique. Brendan Gleesonlivre livre une juste partition de beauf gouailleur, mi-attachant mi-révulsant, face à Michael Fassbender dont l’alliance du physique tout en musculature et de la gueule d’ange sied parfaitement au rôle de truand en quête de repentance.

Tous ses éléments concourent à la force d’un film dur et sombre, brossant le portrait émouvant d’une famille, et d’un homme déchiré entre deux idéaux.

F.L.

Publié le 03/03/2017
Vous avez aimé cet article ? Nous avons besoin de vous pour faire vivre ce site. Soutenez-nous en faisant un don.
Abonnez-vous à notre page Facebook et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Critiques de la communauté

Si vous souhaitez écrire une critique, vous devez d'abord vous identifier.