Affiche du film Tueurs
Affiche du film Tueurs

Tueurs

2017 86 minutes Couleur 06 décembre 2017
-12 ans

Un film de Jean-François Hensgens

Frank Valken veut faire un dernier casse fructueux avant de tirer sa révérence. Le plan est huilé, les tâches distribuées, l'équipe au complet et sans faille. L'opération se déroule comme prévu, mais dans le même temps, un gang de tueurs profite du braquage pour exécuter une juge sur le point de déterrer une affaire vieille de trente ans. Frank est très vite arrêté et immédiatement accusé. Il n'a alors plus d'autre choix que de planifier son évasion. Pendant ce temps, l'inspecteur de police Lucie Tesla, qui travaille sur l'affaire avec Danny Bouvy, doute de la culpabilité de Valken. Elle détient des preuves de corruption au plus haut sommet de l'Etat...

Frank Valken veut faire un dernier casse fructueux avant de tirer sa révérence. Le plan est huilé, les tâches distribuées, l'équipe au complet et sans faille. L'opération se déroule comme prévu, mais dans le même temps, un gang de tueurs profite du braquage pour exécuter une juge sur le point de déterrer une affaire vieille de trente ans. Frank est très vite arrêté et immédiatement accusé. Il n'a alors plus d'autre choix que de planifier son évasion. Pendant ce temps, l'inspecteur de police Lucie Tesla, qui travaille sur l'affaire avec Danny Bouvy, doute de la culpabilité de Valken. Elle détient des preuves de corruption au plus haut sommet de l'Etat...

Autour du film

Rien de très original à première vue dans le scénario de Tueurs réalisé par François Troukens & Jean-François Hensgens. Pourtant les amateurs du genre apprécieront ce film policier dont l’intrigue politico-policière est faite de grosses ficelles, pas suffisamment grosses néanmoins pour que Frank Valken, truand proche de la retraite (Olivier Gourmet), les aperçoive avant le spectateur. Il joue le truand qui effectue son dernier casse et qui ne prend pas de gants (au sens figuré) pour cela. Entre l’attaque du fourgon blindé et le passage à travers murs ouvert à coup de dynamite, cela explose de partout, sans compter les fusillades et autres poursuites ou accidents divers. Pas de bon polar sans un bon traitre bien traitre, et Tueurs ne déroge pas à la règle. Rien de subtil, donc, et pourtant on s’y laisse prendre et on y prend plaisir. La fin, brutale comme deux coups de feu nous mène à dire qu’on en reprendrait bien une tranche bien saignante.

L.S.

Casting

Photo de Olivier Gourmet
Photo de Lubna Azabal
Photo de Bouli Lanners
Photo de Jean-Louis Sbille
Photo de Natacha Régnier
Photo de Alexandre Picot
Photo de Johan Leysen
Photo de Gilles De Schryver

Générique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter