Affiche du film A Cure for Life
Affiche du film A Cure for Life

A Cure for Life

2016 146 minutes Couleur 15 février 2017
Tous publics

Un film de Gore Verbinski

Le conseil d'administration d'une grande entreprise reçoit un jour la lettre assez mystérieuse de son patron, monsieur Pembroke. Celui-ci y parle d'une maladie étrange que seul un remède donné dans un Centre de bien-être en Suisse peut guérir. Craignant pour la santé mentale du PDG, le conseil envoie Lockhart, un jeune cadre aux dents longues, en Suisse. Sa mission : convaincre Pembroke de revenir aux Etats-Unis. Sur place, Lockhart découvre les méthodes iconoclastes de l'institut et fait connaissance avec Hannah, une patiente. Alors qu'il quitte les lieux sans Pembroke, Lockhart est victime d'un accident de la route. Il se réveille, la jambe dans le plâtre, et entre les mains du personnel du centre...

Le conseil d'administration d'une grande entreprise reçoit un jour la lettre assez mystérieuse de son patron, monsieur Pembroke. Celui-ci y parle d'une maladie étrange que seul un remède donné dans un Centre de bien-être en Suisse peut guérir. Craignant pour la santé mentale du PDG, le conseil envoie Lockhart, un jeune cadre aux dents longues, en Suisse. Sa mission : convaincre Pembroke de revenir aux Etats-Unis. Sur place, Lockhart découvre les méthodes iconoclastes de l'institut et fait connaissance avec Hannah, une patiente. Alors qu'il quitte les lieux sans Pembroke, Lockhart est victime d'un accident de la route. Il se réveille, la jambe dans le plâtre, et entre les mains du personnel du centre...

Autour du film

Alors que la multinationale new-yorkaise qui l’emploie l’a envoyé à la recherche du PDG reclus dans une mystérieuse clinique suisse, Lockhart (Dane DeHaan) se casse la jambe. Immobilisé jusqu’à nouvel ordre, il est contraint à une cure de repos qui le coupe de son quotidien de consultant carnassier. Cela lui donne le temps d’observer les conséquences d’un système qui promet une optimisation de la vie humaine tout en détruisant souterrainement notre élan vital.

Auteur du mythique Pirates des Caraïbes et de l’excellent animé satirique Rango, Gore Verbinsky, sans doute coupable aux yeux d’une certaine critique d’être trop acoquiné avec la grosse machine hollywoodienne, est injustement méprisé par celle-ci. Pourtant, son dernier film est tout bonnement éblouissant, atteignant dans la mise en scène des plus grands cauchemars de l’esprit humain le génie synthétique d’un Shining ou, plus récemment, d’un Shutter island. En effet, A cure for life réussit parfaitement ce pour quoi le cinéma est le medium idéal : montrer l’effroi de l’homme qui n’arrive plus à démêler dans sa perception du monde ce qui relève de la clairvoyance d’un esprit plus perspicace que la moyenne de ce qui est plutôt la projection paranoïaque d’un esprit délirant.

En filigrane, Verbinsky livre également une vision particulièrement pessimiste de notre société qui, non contente de son état de pourrissement avancé, est assez imbécile pour chercher son salut dans des remèdes aussi nocifs que le mal (suivez mon regard). Enfin, pour ne rien gâcher, le réalisateur amateur de décors paradisiaques situe son thriller psychologique dans une clinique isolée au cœur du somptueux écrin des Alpes suisses, support de nombreuses images éblouissantes.

F.L.

Réalisateur
Genre
Distribution
Nationalité

Casting

Photo de Dane DeHaan
Photo de Mia Goth
Photo de Adrian Schiller
Photo de Celia Imrie
Photo de Maggie Steed
Photo de Tom Flynn

Générique

Photos

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter