Affiche du film A voix haute : la force de la parole
Affiche du film A voix haute : la force de la parole

A voix haute : la force de la parole

2016 98 minutes Couleur 12 avril 2017
Tous publics

Un film de Stéphane De Freitas

Prendre la parole et donner de la voix pour changer de vie, c'est le sens des concours Eloquentia auxquels participent chaque année les étudiants de l'Université de Saint-Denis, issus de tous cursus. L'objectif : élire le meilleur orateur du 93. Aidés par des avocats, des metteurs en scène ou encore des slameurs, les participants se préparent durant des semaines, en apprenant autant sur eux-mêmes que sur les ressorts de la rhétorique. Portrait d'une jeunesse bien dans ses baskets, qui refuse de se laisser enfermer et combat la fatalité par les mots, à l'image de Leïla, Elhadj ou Eddy...

Prendre la parole et donner de la voix pour changer de vie, c'est le sens des concours Eloquentia auxquels participent chaque année les étudiants de l'Université de Saint-Denis, issus de tous cursus. L'objectif : élire le meilleur orateur du 93. Aidés par des avocats, des metteurs en scène ou encore des slameurs, les participants se préparent durant des semaines, en apprenant autant sur eux-mêmes que sur les ressorts de la rhétorique. Portrait d'une jeunesse bien dans ses baskets, qui refuse de se laisser enfermer et combat la fatalité par les mots, à l'image de Leïla, Elhadj ou Eddy...

Autour du film

   A voix haute ne se raconte pas. Il se vit.

Si le documentaire est à ce point une expérience viscérale, c’est qu’avant de terminer en point d’orgue sur les médusantes performances des candidats lors de la finale, le réalisateur - qui n’est autre que le fondateur du concours Eloquentia lui-même - prend le temps de nous attacher à ses protagonistes. Ne se contentant pas de filmer les futurs concourants pendant leurs cours préparatoires, il les suit aussi en dehors de l’université, parfois jusque dans leur domicile, ce qui nous permet de savoir d’où ils viennent et nous les rend ainsi plus familiers. Très vite, suivant que l’on est soi-même homme ou femme, qu’on a grandi en zone périurbaine ou rurale, on s’identifie à l’un d’entre eux. A partir de ce moment, on retient son souffle avec lui ou elle à chacune des phases éliminatoires, l’estomac noué d’espoir et de crainte mêlés. Enfin, au-delà de la tempête émotionnelle qu’il génère dans nos tripes, A voix haute, grâce à la qualité des discours des orateurs en herbe dont il nous restitue le meilleur, régale aussi nos oreilles et notre esprit.

F.L.

Distribution
Nationalité

Générique

Photos

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter