Kornél Mundruczó, le réalisateur de White God, était encore à Cannes cette année mais cette fois ci en sélection officielle pour présenter son dernier film : La lune de Jupiter . Habitué des allégories, le réalisateur Hongrois continue de proposer des fables remarquables pour nous parler de l’homme et s’intéresse cette fois-ci aux migrants. Grâce à une mise en scène tout en technique et en efficacité il façonne des images puissantes qui marquent la rétine, une meute de chiens pourchassant une enfant dans une ville déserte pour White God, , un réfugié qui lévite dans La lune de Jupiter. C’est le film de la semaine avec une interview de Kornél Mundruczó himself pour défendre l’un des meilleurs films de cette fin d’année.