Sorties en salle 30 septembre 2021

SÉANCE ANIMATION : LA TRAVERSÉE

Chef-d’œuvre de l'animation, La traversée est à la fois une fable réaliste et un conte merveilleux, une histoire intime et universelle, un récit d’apprentissage et un long-métrage sur l’exil. Une oeuvre poétique et politique à ne pas rater.

La critique :

La traversée est un magnifique film d’animation signé Florence Miailhe. La réalisatrice a pris le temps de mener jusqu’au bout son projet. Refusant de faire des compromis sur ses choix artistiques, il lui aura fallu trois années rien que pour la réalisation des peintures animées. Et bien lui en a pris car le résultat est réellement de toute beauté. On ne sait quels superlatifs employer pour définir cette perle du cinéma d’animation. La réalisatrice joue avec les textures, les couleurs, les superpositions pour offrir au spectateur une profondeur intense dans l’animation des scènes.

Au-delà des qualités plastiques du film, il faut  parler du scénario qui a été écrit à quatre mains avec Marie Desplechin, dont on devine la patte à travers l’usage du merveilleux en appui dans certaines scènes. La traversée nous offre un récit d’apprentissage complexe, celui d’une jeune adolescente, Kyona et de son petit frère, Adriel contraints à l’exil suite à la destruction de leur village de Novo Varna par des troupes armées. Ils chercheront alors à franchir la frontière de leur pays pour se réfugier chez un de leur oncle.

La réalisatrice a choisi de donner une portée universelle à son propos en situant les actions dans un pays et des lieux imaginaires, ce qui n’empêche pas les événements dont on est le témoin de résonner très fortement avec l’actualité de ces dernières années. En effet la guerre et l’exil sont malheureusement des thèmes récurrents de l’Histoire.

Film poétique et politique, fable réaliste et conte merveilleux, histoire intime et universelle, récit d’apprentissage et film sur l’exil, La traversée est tout cela à la fois. Alternant des épisodes terribles et des moments de grande tendresse, ce film nous donne à voir ce qu’est la vie de ces enfants exilés. Des êtres ballotés au gré des événements, se sentant souvent impuissants quand ils sont aux mains d’adultes manipulateurs, mais cherchant toujours au fond d’eux-mêmes des ressources pour ne pas perdre l’espoir d’une vie meilleure, aidés en cela par les moments où la solidarité humaine prend le dessus sur l’horreur des situations.

Une histoire pour le temps présent qui est un vrai chef d’œuvre.

Laurent Schérer

La bande-annonce :

 

Vous
aimez nos articles ?
Merci
Nous avons besoin de vous
pour faire vivre ce site

Soutenez-nous en faisant un don