Le critique cinéma de Chacun Cherche Son Film, Mad Will s’est donné une mission : vous parler d’un film en vidéo en moins de 3 minutes. Il revient ici sur Le nom de la Rose de Jean-Jacques Annaud.

Avec Le nom de la Rose , Annaud signe le meilleur film de sa riche carrière qui compte pourtant pas mal de classiques tels que Coup de tête , La Victoire en chantant ou L'Ours . C’était pourtant loin d’être gagné, car le livre d’Umberto Eco avait la réputation d’être inadaptable. En effet, le roman du sémiologue italien est la fois un traité sur l’Art, un policier médiéval, une réflexion sur la morale, et un exposé sur la pensée au Moyen Âge.

Le cinéaste français réalise un film réaliste dans sa description historique quotidienne du monastère. Il n’hésite cependant pas à faire appel à un certain formalisme par le biais d’une lumière crépusculaire et cadre avec un plaisir évident les gueules à la Bruegel de la plupart des habitants du monastère. Annaud a un savoir-faire technique bluffant grâce une caméra souvent mobile, mais il sait aussi prendre son temps et s’attarder sur les visages. Il concilie ici à merveille le spectaculaire et l’intime.

Le nom de la Rose est tout simplement un chef d’œuvre.